Notre Site   Aide   Plan du Site   Archive    
  CHINE
  ÉCONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALLERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  CONSTITUTION
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 10:11(GMT+8), 01/08/2000
CHINE  

Un ancien dirigeant du parlement chinois condamné à mort pour corruption

Un ancien dirigeant de l'Assemblée populaire nationale (parlement chinois) a été condamné à la peine capitale le 31 juillet à Beijing pour avoir reçu une énorme somme de pots-de-vin, avec la confiscation de tous ses biens.

Cheng Kejie, ancien vice-président du comité permanent de l'Assemblée populaire nationale, a empoché au total 41 millions de yuans (environ 5 millions de dollars US) lors de son mandat (1994-97) de chef du gouvernement régional du Guangxi et de secrétaire adjoint du comité du Parti communiste chinois pour la région, a rapporté une enquête du tribunal.

Du début 1994 en juin 1995, Cheng et sa maîtresse Li Ping ont reçu 20,21 millions de yuans (environ 2,44 millions de dollars) comme récompense de la part d'une société locale qui a obtenu un prêt de 70 millions de yuans (8,7 millions de dollars) octroyé par une banque locale sur ordre de Cheng.

De 1996 à 1997, lui et sa maîtresse ont encaissé une somme totale de 9 millions de yuans (1,1 millions de dollars) et 8,04 millions de dollars HK de pots-de-vin de la part de la même société qui a touché un prêt global de 118 millions de yuans (14 millions de dollars) grâce à la faveur de Cheng. .

De juillet 1994 à fin 1997, Cheng et Li ont accepté un pot-de-vin de 550 000 yuans en espèce et en nature remis par l'ancien directeur de cette société Zhou Kun.

De juillet à octobre 1994, Cheng a reçu 600 000 yuans de pots-de-vin de la part d'une autre société.

En juillet 1997, il a profité de son pouvoir pour intervenir dans une adjudication d'un projet au profit d'une société soumissionnaire, en obtenant comme récompense 1,8 million de yuans (200 000 dollars de la part de cette dernière.






Sous Cette Rubrique
 

Un ancien dirigeant de l'Assemblée populaire nationale (parlement chinois) a été condamné à la peine capitale le 31 juillet à Beijing pour avoir reçu une énorme somme de pots-de-vin, avec la confiscation de tous ses biens.



 


Tous droits réservés
© Le Quotidien du Peuple en ligne 2000